Enfin de retour en selle !

26 février 2024

Durant les dernières semaines, j’ai attendu ce moment avec une impatience difficile à contenir. Je me sentais comme un drogué placé en cure de sevrage. Cela m’a fait réaliser à quel point j’étais attaché, pour ne pas dire dépendant, de notre rencontre dominicale. Après quinze années de régularité et de fidélité hebdomadaires, j’ai vécu cet entracte comme la perte dun être cher.

Voilà donc que ma souffrance tire à sa fin. Mon blogue rafraîchi dans son apparence revient en force, mais avec quelques variantes toutefois. Ainsi, plutôt que d’apparaître sur votre écran le dimanche matin, il a actuellement été décalé d’une journée, au lundi.

Ce ne sera pas la seule modification à laquelle nous devrons réciproquement nous adapter. Ainsi, selon les experts en site web il semblerait que les commentaires formulés à la suite d’un billet ne sont plus à la mode. Voilà qui me semble plus que surprenant

Abonnés à plusieurs blogues, je constate que ceux-ci autorisent les commentaires formulés par les lecteurs. Comme me l’ont souligné de fidèles lecteurs de mes billets du dimanche, un blogue est un outil interactif où, à partir du texte publié, des lecteurs réagissent, ce qui ouvre des horizons et élargit souvent la problématique du jour. 

Au fil des semaines et des années, une communauté se développe autour des blogues et chaque lecteur profite de l’opinion et des réflexions émises par les autres abonnés.

Hors, il semble actuellement que, pour le moment, la seule façon de me faire part de votre opinion ou réflexion personnelle devra être formulée par courriel acheminé à une adresse ( info@campingcaravaningmag.ca) qui n’est pas la mienne. Vos questions devront aussi se plier à cette gymnastique. Par la suite, une personne assumant la fonction de postière devrait me transférer ces courriels.

 Jusqu’à maintenant, j’assumais personnellement la rédaction, la révision, la correction, l’édition et la mise en ligne de mes billets dominicaux. Ce processus, sera maintenant effectué par un employé de la boîte qui ne travaille pas le weekend, ce qui explique sans doute le choix du lundi. Je vous avoue que je m’interroge sur les lundis fériés, les jours de tempête et le temps des vacances, moi qui vous avait habitué à 52 parutions par année, défiant les congés, la météo ou la grippe.

Déjà, hier, des lecteurs ne retrouvant plus mon blogue dans leurs signets identifiés comme favoris, m’ont écrit à mon adresse perso pour s’enquérir de ce qui se passait et me demander où ils devaient se rendre pour me retrouver. Je vous en cite trois, formulés par des membres de longue date de la communauté de ce blogue et que vous ne retrouverez nulle part, le bouton commentaire ayant disparu.

 

Luc Vallières

Cest une bonne nouvelle que vos parutions reprennent. Comme tout n’est pas parfait en ce bas mode, je trouve déplorable que l’ensemble des lecteurs ne puissent voir les commentaires. Dune part, ça évitait les doublons et dautre part, c’est susceptible de vous créer plus de travail afin de répondre à plus de commentaires.

En ce qui me concerne, j’ai toujours été allergique au fait que la technologie ne puisse s’adapter à nous mais quil faille plutôt s’adapter à elle. Comme disait mon père, ça part mal.

Sans rancune.

 

Estelle Desrosiers

Je suis bien heureuse que vous reveniez hebdomadairement. Cela m'importe peu que ce soit le dimanche ou le lundi.

Toutefois, dire que ce n'est plus la mode d'écrire nos commentaires suite à vos blogues, ça prend juste des gens qui ne suivaient pas les blogues pour dire ça ou des gens pour qui cela occasionne un peu plus de travail. On dit qu'on améliore le produit et on enlève des éléments intéressants. C'est comme les sacs de chips, on les gonfle à l'air et finalement on a toujours moins.  Moi, j'aimais bien lire les commentaires des autres VRistes.  Cela va me manquer.

Souvent les commentaires pertinents  nous permettaient de se faire une meilleure idée du sujet et permettaient de garder le contact avec les gens qui ne viennent pas ou plus sur le forum ou sur Facebook. Prenez les chroniques du Journal de Montréal. Il y a toujours une place pour les commentaires. Dire que c'est démodé, je n'approuve pas.  Encore heureux que vous n'ayez pas été classé parmi les démodés.   

Je vous souhaite un bon retour et j'ai hâte à votre prochain billet.

 

 Michel Caron

La vie d’un blogue doit être interactive cela le rend contagieux et permet des échanges sur les sujets présentés. La FQCC est elle devenue un Big Brother en voulant contrôler tout.

Regrettable aussi davoir imposé un changement de journée concernant votre extraordinaire blogue.

 Je comprends facilement ces réactions mi-figues, mi-raisins, mais en éternel optimisme que je suis, je crois fermement que ce blogue va évoluer et s’adapter aux attentes et besoins de ses lecteurs. Déjà, je considère que la nouvelle mouture lui apporte un air de jeunesse à ce blogue très bénéfique, ce que je souhaitais depuis longtemps.

Peu m’importe le moyen actuellement utilisé pour me joindre, sachez que je lirai attentivement toutes vos réactions à propos de nos prochains rendez vous, que celles-ci soient dictées par le plaisir ou la déception. Soyez bien à l’aise de réagir sur tous les aspects de ce renouveau.

 

À vos plumes donc !

Commentaires

Pour nous faire part de votre commentaire sur ce billet, veuillez remplir ce formulaire.

*Seul votre prénom et commentaire seront publiés

Sur le même sujet

Paul Laquerre

C'est reparti

11 mars 2024

En savoir plus +

Paul Laquerre

Le grand voyageur

4 mars 2024

En savoir plus +

Paul Laquerre

Vacances imprévues

14 janvier 2024

En savoir plus +