En route vers l’avenir

22 octobre 2023

Cette semaine, une nouvelle compagnie, du nom de Pebble est apparue dans le domaine du VR. Celle-ci, dont le siège social est en Californie, regroupe plusieurs ingénieurs d’expertises très variées, issus de compagnies liées à la technologie de pointe ou au domaine de l’automobile (Apple, Tesla, Volvo, Lucid, Cruise…) Un même objectif réunit tous ces experts : fabriquer une caravane qui sort des sentiers battus et dégage son propriétaire de la plupart des corvées et soucis émanant du remorquage et de l’utilisation d’une caravane.

Jeudi avant midi, une présentation officielle via l’internet révéla le fruit de leur travail. Une caravane digne d’un film de science-fiction possédant un coefficient de pénétration de l’air 300 fois plus faible que celui d’une caravane traditionnelle. Comme je suivais de près le développement de Pebble depuis plusieurs mois, j’avais reçu une invitation pour assister à ce dévoilement de leur produit phare… non pas en Californie, mais via le web seulement. 

Image Camping Caravaning

Malheureusement, ce matin-là, je roulais en direction de Québec où je devais rencontrer une personne pour discuter d’un nouveau projet aussi relié au monde de VR, mais dans une approche bien québécoise. Dès mon retour au camp de base en fin de journée, je me postai devant mon ordinateur pour rattraper la présentation manquée et la visionner deux fois plutôt qu’une.

Je vous indiquerai des liens où vous pourrez faire de même, plus loin dans ce billet. Cette fameuse caravane s’inscrit en tête du peloton des caravanes évoluées qui devraient atterrir sur les routes d’ici un an. Portant le nom de Pebble Flow, ce VR très innovateur intègre plusieurs technologies inspirées du secteur automobile, des communications, de l’aéronautique, de l’informatique et de l’électronique. Toute une salade d’innovation.

En janvier 2022, certains se souviendront que j’avais écrit sur ce blogue, d’un projet de caravane sur lequel Airstream planchait. D’ailleurs, un prototype avait été présenté au public présent au salon des véhicules récréatifs de Tampa, en Floride. On y parlait d’une caravane libérée du propane dotée d’un essieu à moteurs électriques qui, plutôt que de se faire remorquer par un véhicule tracteur, le suivrait docilement sans lui imposer un quelconque effort de traction. 

À mon grand dam, voilà longtemps qu’Airstream n’a pas donné de nouvelles fraîches à propos de la concrétisation du fabuleux projet Estream. Or voilà qu’une Californienne toute jeune, Pebble, ravive la flamme et entre dans la course en nourrissant l’espoir avoué de coiffer la presque centenaire Airstream au fil d’arrivée, mais surtout, de devenir le caillou dans le soulier de la nonagénaire. Une course palpitante, s’il en est une !

La Pebble Flow, dont le lancement officiel devant public aura officiellement lieu en novembre au Salon de l’automobile de Los Angeles débutant le 16 novembre, propose plusieurs caractéristiques d’avant-garde qui pourrait en faire un rival de taille pour Airstream, à tout le moins, sur le plan de l’innovation. En voici un aperçu.

La Pebble Flow affiche un poids maximum avec provisions et bagages de 2 812 kg (6 200 livres). Sa longueur hors tout atteint 7,62 m (25 pieds) alors que sa largeur et sa largeur sont respectivement de 228,6 et 269,25 cm (90 et 106 pouces). Son châssis, tout d’aluminium, repose sur un seul. À l’intérieur de ce châssis se cache une batterie de 45 kW ce qui, aux dires de la compagnie, autorise une autonomie complète de sept jours, même en faisant fonctionner la climatisation ou le chauffage. Il faut avouer que les 1 000 W de panneaux solaires sur la toiture ne constituent pas une décoration, mais un puissant outil pour recharger la batterie.

La Pebble Flow sera offerte en deux modèles. Chacun disposera de la même batterie et des mêmes technologies. Cependant, à 109 000 USD, le modèle de base n’aura pas les deux moteurs assurant la propulsion de la caravane pour qu’elle suive docilement le tracteur qui la devance. Il faut donc ajouter 16 000 USD de plus pour accéder au modèle optimisé.

On pourrait considérer que payer un montant de 125 000 USD pour deux moteurs électriques représente une hausse exagérée, mais tel n’est pas le cas. L’ajout des moteurs s’accompagne également d’autres avantages non négligeables. Ainsi, en plus de constamment harmoniser leur puissance à celle fournie par le ou les moteurs du tracteur, selon qu’il est un véhicule à pétrole ou électrique, la caravane motorisée offre également une fonction de régénération qui, à chaque ralentissement, retourne de l’énergie dans la batterie, minimisant ainsi le recours aux freins, ce qui prolonge leur vie utile. 

Concrètement, le modèle à moteurs s’occupe de faire avancer la caravane et le tracteur n’a qu’à la guider sans dépenser son énergie à la traîner. Cela revient à dire que l’autonomie du tracteur demeure la même et n’est nullement affectée par la masse importante qui le suit.

Une fois arrivé à l’emplacement, il suffit de détacher la caravane du tracteur et au moyen d’une appli sur une tablette ou un téléphone intelligent de la mener directement à l’endroit assigné et à l’angle désiré. Au moment du départ, une autre fonction de l’appli fait en sorte que la caravane vient, docilement et sans erreur, se positionner directement au dessus de la boule d’attache et de s’y attacher. 

Ces caractéristiques contribuent donc à minimiser le désagrément souvent subi par des caravaniers moins à l’aise avec les manœuvres de recul et d’arrimage. Se basant sur polyvalence à l’usage et la convivialité de ses autres caractéristiques, Pebble qualifie son VR de iPhone des caravanes.

Ce ne sont là que quelques-unes des caractéristiques exceptionnelles de la Pebble Flow. Vous pouvez voir plusieurs vidéos, de qualité souvent inégale, en vous rendant sur YouTube, mais, pour ma part, je vous recommande de suivre ce lien : https://www.theautopian.com/the-pebble-flow-is-an-electric-self-propelled-trailer-hoping-to-make-camping-as-easy-as-using-an-iphone/

Commentaires

Pour nous faire part de votre commentaire sur ce billet, veuillez remplir ce formulaire.

*Seul votre prénom et commentaire seront publiés

Sur le même sujet

Paul Laquerre

Drôle de weekend

15 avril 2024

En savoir plus +

Paul Laquerre

Bientôt un VR de classe A électrique ?

18 mars 2024

En savoir plus +

Paul Laquerre

C'est reparti

11 mars 2024

En savoir plus +