Emplacement de première à tarif économique

19 mars 2023

Après avoir publié, le 5 mars, le second billet sur rapportant à mon trajet hivernal entrepris dans les derniers jours d’octobre 2022, j’ai reçu plusieurs courriels louangeant notre facilité à composer avec le risque de se retrouver en difficulté dans la recherche d’un emplacement sur un terrain de camping.

Pourtant, jusqu’à maintenant, tout baigne dans l’huile. Maintenant que la mi-mars s’éloigne de nous, trouver un emplacement devrait, pour les semaines qui viennent, s’avérer encore plus aisé. Déjà, nous pouvons observer que les emplacements se libérant se font plus nombreux, un gage que les choses vont encore s’améliorer.

Après 139 jours de voyage, principalement en Floride où l’hiver constitue la haute saison touristique, deux choses m’ont agréablement surpris. La première, contrairement à ce que l’on entend souvent, fut de trouver de nombreux campings acceptant d’honorer la carte Passport America malgré la saison et la popularité toujours grandissante du camping.

Certes, la plupart des établissements de camping ont tendance à se retirer du programme de rabais de 50 % du tarif quotidien rattaché à cette carte. Cependant, si les grandes chaînes comme Sun Communities tirent leur révérence du programme pour les mois de janvier, février et mars, d’autres, encore très nombreux, se contentent de réduire le nombre de jours pour lesquels il est possible de profiter du rabais.

Bien sûr, exige du caravanier, une plus grande flexibilité, mais surtout d’accepter de se déplacer plus souvent. Il lui faut également consacrer plus de temps pour débusquer les campings prêts à le recevoir, mais la diversité qui en résulte devient souvent l’occasion de belles découvertes tout en multipliant ses expériences de voyage. 

Dans mon billet du 5 mars, intitulé Chronique de Floride 2, je vous parlais de ma découverte du réseau de campings Wilder RV Resort. Des terrains que Michelle et moi n’avions jamais fréquentés, mais qui ont contribué à la seconde surprise à laquelle je faisais allusion quelques lignes plus haut. Je vous en dis un peu plus.

Wilder en Floride, c’est neuf terrains, pour la plupart situés à l’intérieur des terres, un élément qui permet de comprendre pourquoi, habituellement, les amateurs de plages n’y prêtent pas une attention particulière. La plupart de ces campings, disposent de 300 à 450 emplacements pour les visiteurs en transit, mais surtout fréquentés par des personnes plus sédentaires, à la recherche d’un camp de base pour les mois d’hiver ou même d’un milieu de vie permanent.

Leur situation géographique, plus éloignée des grands centres et des attractions touristiques habituelles, explique également des coûts d’emplacements beaucoup plus abordables. Une visite sur le site www.rvresorts.com/ pourra vous donner une idée de la localisation de chacun des établissements, tant en Floride qu’au Texas et vous renseignera sur les différents tarifs et promotions en vigueur.

Emplacements de grandes dimensions, calme et tranquillité, hospitalité du personnel, bas tarifs et propreté exemplaire font partie des points forts. D’ailleurs, pas plus tard qu’hier matin, j’ai été témoin d’une scène très peu courante dans les habitudes des campings commerciaux. 

Image Camping Caravaning La flèche rouge pointe notre emplacement

Mon voisin immédiat ayant levé le camp, dans les minutes qui suivirent son départ, un employé, à bord de sa voiturette de golf, se présenta à l’emplacement laissé vacant. Armé d’un balais, d’un boyau d’arrosage, de torchons et d’un bac à rebus, il entreprit de tout nettoyer, même le piédestal où se trouvait les branchements électriques et d’eau courante. À la toute fin, il enleva et le bouchon fermant l’égout qu’il arrosa et essuya avant de rincer l’intérieur du tuyau lui même. Un entretien de première classe, pour un simple emplacement facturé à 25 $ la nuitée, tarif Passport America.

Le Blue Parrot RV Resort, situé à Lady Lake, était le quatrième de la chaîne Wilder où nous séjournions trois jours (le quota donnant droit au rabais PA). Dès demain, lundi, notre séjour étant terminé, nous nous dirigerons vers un autre camping Wilder, cette fois un peu plus au nord, à Occala, nommé The Springs RV Resort ; toujours pour trois nuitées. 

Pour vous donner une idée du niveau de disponibilité des emplacements dans les campings de cette chaîne, la plupart du temps, à l’exception d’un seul mes appels pour réserver furent placés dans les deux jours précédant notre arrivée. 

Malheureusement, maintenant que je vous en ai parlé, je ne pourrai plus garantir qu’un aussi court délai restera la norme pour encore longtemps. 

Commentaires

Pour nous faire part de votre commentaire sur ce billet, veuillez remplir ce formulaire.

*Seul votre prénom et commentaire seront publiés

Sur le même sujet

Yves et Joanne

Nouvelle-Écosse

10 avril 2024

En savoir plus +

Paul Laquerre

Quand la réalité se moque de la théorie

8 avril 2024

En savoir plus +

Paul Laquerre

Sur la route des détours

2 avril 2024

En savoir plus +