C'est reparti

11 mars 2024

Je sais à quoi le titre de ce billet vous fait penser, mais, jaime mieux vous le dire d’entrée de jeu, vous serez déçus. Non pas qu’il soit faux, mais j’ai fait exprès de vous faire marcher, faut bien que je garde la main, après tout le 1er avril approche à grands pas.

Oui, cest reparti, est un titre qui convient à mon billet daujourdhui, car je vous parlerai des grands salons québécois du VR dont celui de Montréal qui a donné le premier coup de semonce annonçant le début de notre saison préférée. Écrire au pluriel le mot saison serait plus approprié puisque, de plus en plus, ce que lon nomme la saison du camping en dure presque trois — un des rares effets bénéfiques du réchauffement de la planète —. Même que dans mon cas et celui de plusieurs autres personnes que je connais, cette saison en dure quatre.

Bref, le salon du VR de Montréal permet de se faire une idée de la couleur du camping et du caravaning en 2024. Imparfaite, un peu floue et loin de labsolu, c’est certain, mais une image quand même intéressante.

Tour dabord en termes de pourcentage, l’achalandage du salon a diminué et affiché une baisse de 11 % sur l’an dernier. Faut-il s’en affoler et crier au désastre, j’en doute fort ? Tout comme nous tous, qui cherchons encore notre équilibre davant la Covid 19, l’industrie du VR a connu durant le confinement, une véritable ruée vers l’or. Avides d’échapper à la morosité, les gens se ruaient sur les VR à un rythme plus rapide que lindustrie qui peinait à les produire.

Flambée des prix qui dure encore, pénurie de pièces et daccessoires, qualité de fabrication à la baisse résultant de labsence dune main-d’œuvre compétente et expérimentée, toute l’industrie avait alors « virée sul top », dopée par la recherche d’un profit facile.

Aujourdhui, cette même industrie - paie à prix fort pour cet enthousiasme démesuré et presque indécent. Les grands fabricants affichent des bilans financiers moins alléchants de trimestre en trimestre, bref, comme diraient les économistes savants, le monde du VR vit présentement une phase d’ajustement inévitable et, j’ajouterais… bien méritée.

Soyez sans crainte, le caravaning va survivre à cette turbulence. Bien sûr pas à la même vitesse qui avait propulsé lindustrie à des sommets records, mais sans doute de façon plus tranquille. Les caravaniers sont des êtres passionnés et on sait tous combien il est difficile de décrocher de ce qui nous allume. Voilà pourquoi je demeure optimiste, il faut juste un peu de patience.

D’ailleurs, oublions la baisse de l’achalandage à Montréal. Les détaillants de VR présents à Montréal avec qui je me suis entretenu m’ont tous souligné avoir vécu un salon satisfaisant, moins flamboyant certes que ceux de 2021 ou 2022, mais qui leur a permis de respecter les objectifs plus réalistes qu’ils s’étaient fixés pour l’édition 2024 .

Du côté des commerçants daccessoires, les commentaires dont on m’a fait part étaient encore plus empreints de positivisme. Lexplication que j’en tire est que le prix des véhicules neufs est tellement onéreux que plusieurs décident de conserver leur VR actuel pour quelques années de plus et, en guise de compensation, de dépenser un peu plus pour en augmenter le confort ou l’apparence.

Dans les semaines qui viendront, deux autres salons majeurs ouvriront leurs portes, Sherbrooke et Québec. Contrairement à celui de Montréal, une initiative de l’Association des commerçants de véhicules récréatifs du Québec (ACVRQ), les événements de Sherbrooke et Québec porteront le nom de Foire du VR et seront l’œuvre de deux producteurs différents et indépendants. Ces promoteurs considèrent le printemps, comme le moment idéal pour rejoindre des caravaniers avides de reprendre la route à bord de leur VR. Dailleurs, comme je serai de retour au pays, à ce moment (11 au 14 avril), je prendrai la direction de notre capitale nationale pour assister à l’événement qui s’y tiendra. 

Commentaires

Pour nous faire part de votre commentaire sur ce billet, veuillez remplir ce formulaire.

*Seul votre prénom et commentaire seront publiés

Sur le même sujet

Paul Laquerre

Drôle de weekend

15 avril 2024

En savoir plus +

Paul Laquerre

Bientôt un VR de classe A électrique ?

18 mars 2024

En savoir plus +

Paul Laquerre

Le grand voyageur

4 mars 2024

En savoir plus +