À la recherche d'un youyou

18 juin 2023

Comme il en va pour tous les types de véhicules récréatifs, un VR de classe B impose aussi son lot de compromis, surtout si on l’habite à plein temps. Dans mon cas, l’évidence de ce constat a véritablement émergée lors de notre voyage saisonnier de l’hiver dernier. 

Comme la plupart des désagréments, tout débute souvent en douceur, par un sentiment d’agacement causé par la prise de conscience d’une légère, très légère limitation dans la routine quotidienne. Imperceptible au début, tranquillement, elle continue sa croissance, jusqu’à déranger. Tenter de la nier ne sert souvent qu’à alimenter davantage l’inconfort qu’elle cause.

Dans mon cas, cet agacement a résulté de la constante obligation d’avoir à se débrancher des services et de tout ranger à l’intérieur du VR, chaque fois qu’il fallait se déplacer pour la moindre course ou activité nécessitant de l’utilisation du véhicule. Bien sûr, là l’occasion, les vélos pouvaient venir à la rescousse, mais l’agacement de cette contrainte demeurait toujours présent à mon esprit.

Plus tolérante, Michelle avait beaucoup plus de facilité à s’accommoder de la restriction. Consciente que nous avions un petit véhicule, agile à se faufiler ou se stationner partout, elle ne souffrait pratiquement pas de la situation. 

Chaque fois que nous abordions le sujet, elle me servait comme argument que nous avions déjà un petit véhicule pour le quotidien. Rien n’y faisait, mon agacement persistait. Oui, se procurer une auto qui servirait de youyou allongerait notre équipage et obligerait à plus d’attention dans le choix d’un stationnement, mais, au moins, nous serions libérés de la corvée associée au moindre départ.

Certes, la majorité des caravaniers possèdent à la fois une maison, un VR et une voiture, alors pourquoi, dans notre cas, considérant que notre VR tenait aussi rôle de la résidence, ne pourrions-nous ajouter une voiture et se rapprocher d’un équilibre quelque peu similaire ? Sans doute, à force de m’entendre maugréer sur mon sort et, peut-être, pour ne plus en entendre parler, a-t-elle trouvé plus sage de se rallier à mes arguments. Toujours est-il que nous nous sommes mis à la recherche d’une voiture pouvant être tractée derrière notre VR.

Pas facile, de trouver, d’autant plus qu’aux facteurs de compatibilité purement mécaniques du youyou, il fallait aussi ajouter des contraintes de masse rattachées au remorquage permis par le VR. Une fois le choix d’une auto finalisé, un autre obstacle énorme restait à régler, celui de la disponibilité de cette voiture.

Combien de revendeurs de voitures ai-je contactés ? J’en ai perdu le compte. Aux États-Unis, au tout début de la démarche, pour voir en réel la voiture, puis au Québec et dans les provinces contigües, Maritimes et Ontario, même jusque dans l’ouest du pays. Alors que, sur le site web des concessionnaires, on prétendait avoir ladite automobile en inventaire, dès le premier contact direct, la réalité devenait qu’ils devaient la commander du constructeur. Fausse publicité, marketing trompeur, les deux sans doute, tous utilisaient la même technique pour attirer le consommateur dans leurs filets. 

Pis encore, tous ces revendeurs ajoutaient un délai d’attente pouvant aller jusqu’à un an, à moins qu’une annulation de commande apparaisse subrepticement. Et ce qui nous est arrivé après que j’eus répandu, comme pistils de pissenlits au vent, mes coordonnées chez de très nombreux concessionnaires.

Le 31 mai dernier, Michelle et moi avons donc officiellement pris possession d’un youyou, déniché à Trois-Rivières. Ne m’en tenez pas rigueur, mais vous devrez patienter jusqu’à dimanche prochain pour que je vous le présente. Entretemps, quelques indices à tous les Columbo de ce blogue : il s’agit d’une traction à boite automatique, 2023, hybride branchable de couleur rouge.

Commentaires

Benoit

youyou a vendre 300 $

Pour nous faire part de votre commentaire sur ce billet, veuillez remplir ce formulaire.

*Seul votre prénom et commentaire seront publiés

Sur le même sujet

Paul Laquerre

Drôle de weekend

15 avril 2024

En savoir plus +

Paul Laquerre

Youyou, fin du premier tome

23 juillet 2023

En savoir plus +

Paul Laquerre

Histoire de youyou, chapitre 2

25 juin 2023

En savoir plus +