Il y a plusieurs années, j’ai commencé à m’interroger sur ces boites de transport grand format que je remarquais sur des véhicules, pour la plupart de type tout-terrain. À y regarder de plus près, j’ai découvert que ce n’étaient pas des boites, mais plutôt des tentes! Avec les années, j’en ai acheté une et j’en ai utilisé d’autres lors de voyages à l’étranger. Aujourd’hui, au Québec, j’en vois régulièrement. Regard sur un phénomène grandissant.

L’apparition de tentes montées sur les porte-bagages de toit est relativement récente au Québec. Populaires en Australie et en Afrique du Sud depuis longtemps (on peut imaginer pourquoi), elles ont fait le saut en Europe, puis en Amérique. Initialement destinée aux adeptes d’overlanding, une forme de camping rustique (similaire à ce que l’on appelle ici boondocking) en terrain éloigné à l’aide de véhicules tout-terrains, la tente de toit s’est démocratisée et a été adoptée par plusieurs autres types de campeurs. S’il pouvait être difficile d’en trouver une au Québec il y a à peine cinq ans, l’offre diversifiée actuellement disponible est le signe de la popularité de l’objet. 

Essentiellement, on trouve deux types de tentes de toit: à coquille rigide et à paroi souple. Dans tous les cas, un plancher solide permet de fixer l’ensemble au porte-bagage sur le toit du véhicule. Une fois fermées, les tentes à coquille rigide ressemblent étrangement à une boite de transport, mais elles occupent tout l’espace sur le toit (et même plus, dans le cas de petites automobiles). La coquille s’ouvre comme une huitre ou la partie supérieure s’élève afin de révéler un corps de tente souple.

La tente de toit souple, rangée sous une toile protectrice, se déploie quant à elle un peu à la façon d’une petite tente iglou.

Bien des avantages 

Il y a de nombreux avantages à placer ainsi la tente en hauteur. Le premier qui vient en tête est de s’éloigner d’un sol froid, humide, inégal et dur ainsi que de toutes les bestioles (petites ou grandes) qui rampent ou gambadent au sol. Le deuxième tient à la rapidité du montage. Les tentes rigides se montent en moins d’une minute. Pratique quand on est fatigué à la fin d’une journée, qu’il fait noir et qu’il pleut à verse! De plus, cela permet littéralement de coucher dans un stationnement asphalté, plusieurs de ces tentes ne nécessitant aucun ancrage au sol.

Image Camping Caravaning

Sur le plan du confort, le matelas de mousse intégré s’avère aussi douillet que celui de la maison (plusieurs sont en mousse mémoire) et les pochettes de rangement sur les murs ou au toit facilitent grandement la vie. On peut même, dans le cas des tentes à coquille rigide, laisser un peu de bagages à l’intérieur, même une fois l’abri refermé. Ainsi, les oreillers, sacs de couchage et couvertures n’encombrent pas le véhicule.

Comparativement à une tente au sol, l’intérieur d’une tente de toit reste propre plus facilement, car on y entraine moins de sable, de brindilles et d’eau. Comme il suffit d’avoir un porte-bagage de toit robuste (ceux de série ne font généralement pas l’affaire), on peut installer les tentes de toit sur la plupart des véhicules, motorisés ou non. Ainsi, une petite automobile compacte peut être utilisée, tout comme une fourgonnette, une camionnette, avec ou sans boite sur la caisse, et même une remorque fermée ou ouverte. Vous commencez à comprendre les raisons de leur popularité!

Essentiellement, on trouve deux types de tentes de toit : à coquille rigide et à paroi souple. Dans tous les cas, un plancher solide permet de fixer l'ensemble au porte-bagage de toit du véhicule.

Mais aussi des inconvénients

Bien évidemment, il y a aussi des inconvénients. Le premier étant le cout. Il faut compter entre 1 500 $ et 4 000 $ pour une tente de toit, selon le modèle, la taille et la qualité. Cela représente un plus gros investissement qu’une tente « normale », mais bien moins qu’une caravane, par contre. À ce cout, il faut ajouter celui du solide porte-bagage de toit (Thule, Yakima, Sport Rack, etc.), car l’accessoire de série n’est généralement pas suffisamment solide pour supporter le poids de l’ensemble.

D’ailleurs, le poids peut s’avérer problématique… Avec une masse allant de 65 à 100 kilos, il faut généralement être deux (ou plus!) pour l’installer sur le toit. Par conséquent, on est généralement peu enclin à l’enlever par la suite… La tente de toit vivra donc vraisemblablement tout l’été sur la toiture de l’automobile (et même l’hiver, dans certains cas). Cela limite grandement les possibilités de transporter d’autres équipements communs, comme des vélos, des kayaks ou des canots.

Image Camping Caravaning Les tentes de toit ont l'avantage de pouvoir être installées sur toutes sortes de véhicules, motorisés ou non.

Il faut aussi considérer le comportement routier de l’ensemble. Monter une grosse et lourde tente sur le toit d’une petite voiture pourrait s’avérer contrindiqué en raison du roulis excessif dans les courbes, voire des risques de renversement. Il faut ajouter à tout cela l’augmentation de la consommation de carburant en raison de la masse, mais surtout du manque d’aérodynamisme  de l’ensemble. 

Enfin, peu importe le nombre ou la position des portes que propose la tente, un fait demeure: il faut monter une échelle pour aller se coucher! Les personnes avec un handicap physique, les très jeunes enfants ou encore les personnes âgées pourraient voir dans cet exercice un danger de chute trop important. Sans parler des fois où il faudra monter ou descendre des bagages en se tenant d’une seule main aux barreaux de l’échelle ou lors des appels de la nature en plein milieu de la nuit…

L'équipement vous intéresse ?

Si, tout bien pesé, la balance  penche vers l’achat d’une tente  de toit, réjouissez-vous, le choix n’a jamais été aussi grand. Voici  quelques aspects à considérer lors de vos recherches. Il vous faudra en tout premier lieu décider de la taille de l’abri. Vous y coucherez seul, à deux, trois ou quatre? La masse de  la tente, qui dépend de sa taille, bien sûr, devra aussi être choisie en fonction du véhicule porteur et de la difficulté à déposer le tout sur la toiture. 

Rigide ou souple? Une tente à coquille rigide a l’avantage d’être plus aérodynamique, plus rapide à monter et plus étanche une fois fermée, mais elle coute plus cher. Si certaines tentes se montent en moins d’une minute, j’ai vu des campeurs mettre plus de 20 minutes à déployer leur tente souple. La rapidité mais aussi la facilité de la manœuvre est donc à considérer. Certaines tentes souples nécessitent des ancrages au sol, voire des poteaux pour supporter le plancher. Ce qui nous amène à analyser les mécanismes d’ouverture. Certaines coquilles rigides s’ouvrent grâce à une manivelle, d’autres par des cylindres hydrauliques, tandis que certaines sont électriques. Les tentes souples nécessitent parfois l’assemblage de plusieurs poteaux (ce qui se rapproche du montage d’une tente classique), alors que d’autres se déplient presque automatiquement, comme une tente iglou. 

Si l’assemblage est à considérer, il en va de même pour l’opération de fermeture. Fermer la coquille demande-t-il une grande force? Faut-il prendre une position risquée, se jucher sur le parechoc de l’automobile? La toile est-elle difficile à replacer dans l’espace requis sans la coincer et la déchirer? Les matériaux choisis par le fabricant sont importants à considérer en raison de leur impact sur plusieurs facteurs, comme la masse dont on a déjà parlé, mais aussi d’autres aspects. 

Image Camping Caravaning Comme la tente de toit ne nécessite bien souvent aucun ancrage, il est possible de camper sur tous les types de sols.
Image Camping Caravaning L'un des avantages de la tente de toit est que l'intérieur reste propre et que, bien souvent, on y trouve des pochettes de rangement.

Les coquilles rigides peuvent être en plastique (à simple ou double épaisseur), en fibre de verre ou même en aluminium, alors que le corps de la tente peut être en nylon, en polyester ou en polycoton. Le tissu devrait être robuste avec un maillage antidéchirure (ripstop), imperméable tout en étant respirant pour éviter la condensation, et résistant aux moisissures. La coquille rigide devra résister aux impacts (on pense aux cailloux sur la route) et aux rayons ultraviolets, mais aussi ne pas se déformer malgré de longues expositions au soleil. Avez-vous déjà bataillé avec le couvercle d’un contenant de plastique déformé par la chaleur? Vous voyez la chose d’ici… Les charnières et autres ferrures devraient être résistantes à la corrosion. Ici, l’acier inoxydable règne en maitre. Idéalement, le plancher devrait être isolé, non seulement pour la chaleur que cela procure, mais aussi pour éviter la formation de condensation sous le matelas.

Ayez un œil sur les portes: leur nombre, leur position et leur forme. Comme dans toute tente, une fermeture éclair de qualité 
est essentielle, alors que la moustiquaire, elle, devrait être assez fine pour bloquer les brulots. Une fois érigée, la tente doit être assez robuste pour supporter de fortes bourrasques. Pensez-y, elle est montée tout en hauteur et donc moins protégée du vent! Le véhicule tanguera un peu et vous vous croirez en bateau, mais il ne faudrait pas que l’armature ou la toile s’effondre. Enfin, certains détails de conception ou la disponibilité d’accessoires peuvent vous faire pencher pour un modèle ou un autre. Par exemple, il peut être très intéressant d’avoir un auvent qui protège les ouvertures de la pluie ou du soleil. Un vestibule offrira plus d’intimité quand on entre et sort ainsi qu’un espace pratique où laisser les souliers, par exemple, avant d’aller faire dodo. 

En terminant, voici une courte – et par conséquent incomplète – liste de fabricants et de détaillants qui offrent ces produits au Québec et en Amérique du Nord. 

Au Québec
freewaycamperkit.com
boutique.lebaroudeur.ca
yakima.com/collections/rooftop-tents
thule.com/fr-ca/rooftop-tents-and-accessories

Hors Québec, parfois avec  livraison
bigfoottents.com (Californie, livraison possible)
wildcoasttents.com (Nouvelle-Écosse)
ikamper.com (par l’intermédiaire de la boutique Rack Attack d’Ottawa)
roofnest.com/about (Colorado)
gofastcampers.com (Montana)

Sur le même sujet

Les batteries au lithium pour VR - Camping Caravaning

Les batteries au lithium pour VR

Vol 29, no. 7, Octobre-novembre 2023

Lire l’article
Panneaux solaires - Camping Caravaning

Panneaux solaires

Vol 29, no. 3, Juin 2023

Lire l’article
Les infiltrations d'eau - Camping Caravaning

Les infiltrations d'eau

Vol 29, no. 2023, 2

Lire l’article